CUBA-ÉU “On ne peut pas faire confiance à l’impérialisme, ne serait-ce qu’un petit peu.”

Nouveau!

Le 8 octobre pendant la cérémonie du 50e anniversaire de la chute en combat du Che, Miguel Díaz-Canel, premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres a prononcé le discours central. (IMPORTANT! Presqu’à 100% sûr qu’il sera le prochaine Président, Février 2018)

Photo : Juvenal Balán

Fidèles à son héritage et à Fidel, nous réaffirmons que Cuba ne fera aucune concession concernant sa souveraineté et son indépendance et ne négociera pas ses principes et n’acceptera pas non plus de conditions, car c’est le peuple cubain qui décide des changements, a-t-il déclaré.

Pour souligner sa pensée, Miguel Díaz-Canel a cité Che :

“On ne peut pas faire confiance à l’impérialisme, ne serait-ce qu’un petit peu”.

Cette citation a déjà fait le tour du monde. Les médias internationaux et les dissidents ne l’ont pas pris.

Il y’auras sans doute de la discussion sur ce point ce mercredi 11 octobre.  Moi je suis prêt, et nous avons l’honneur d’avoir avec nous Mara Bilbao Diáz, Consul Général de la République de Cuba à Montréal pour répondre aux questions.

Toutes les informations pour le lancement le 11 octobre:

 

https://www.facebook.com/events/157775124776584/

Comments are closed.